Commune mixte de Haute-Sorne

Zone d'activités microrégionale

La création d'une zone d'activités microrégionale (ZAM) est apparue comme une priorité lors des premiers travaux de la microrégion Haute-Sorne au début des années 2000. Le contexte correspondait effectivement à une forte présence des activités économiques dans la Haute-Sorne. Un atout réside en outre dans le bon réseau des voies de communication.

Le choix de Glovelier comme site d’implantation s’est rapidement imposé. Le secteur de développement choisi se situe dans le prolongement de l’actuelle zone d’activités. Les travaux d'équipement ont débuté le 24 août 2010. Les terrains sont disponibles depuis l'été 2011. Il sont tous vendus à ce jour et la planification de l'extension a débuté. Depuis le 27 avril 2012, la ZAM est reconnue comme zone d'activité d'intérêt cantonal (communiqué).

Le but prioritaire de la ZAM est d’accueillir les entreprises de la région en leur offrant la possibilité d’y rester, ainsi que celles de l’extérieur. Un autre but est de gérer conjointement les zones d'activités des 7 communes. En effet, la réalisation de la zone d'activités microrégionale (ZAM) à Glovelier n'a pu se faire que sous la houlette de la microrégion, respectivement des 7 communes. Inversement, les 7 communes ne pourront mettre en place aucune autre nouvelle zone d'activités que celle prévue à Glovelier. Cette condition est imposée par l'Etat jurassien, dans le plan directeur cantonal (fiche 1.07).

La ZAM est une réalisation concrète d’importance, issue de la volonté de collaboration intercommunale au sein de la microrégion.

Les premières entreprises s'installeront en début 2012 (Fraporlux, EBL).

Les personnes intéressées par de la terre végétale peuvent téléphoner au secrétariat communal de Glovelier : -pour les quantités inférieures à 5 m3, les personnes se serviront directement après paiement. - dès 6 m3, après paiement, veuillez vous annoncer au chef de chantier qui établira un bon pour le transport.

Documents:

La ZAM bénéficie du soutien financier de la Confédération (SECO) et du Canton du Jura.